Des entreprises appuient la conservation de la forêt boréale

BroadbackFrenchBlog2Par Mélissa Filion

Les grands acheteurs de produits forestiers canadiens comptent sur un approvisionnement fiable et sur un niveau de durabilité environnementale de plus en plus élevé. De concert, ils appuient des niveaux de protection validés par la science, ce qui assure la pérennité des forêts tout en permettant l’approvisionnement constant de fibres forestières dans l’avenir.

Ces messages ont été clairement énoncés lors de la table ronde qui s’est tenue l’année dernière dans le Vieux-Montréal. Celle-ci rassemblait des acheteurs corporatifs de produits forestiers, des investisseurs, des représentants des Premières Nations et des scientifiques venus discuter de l’avenir de la forêt Broadback au Québec et de la nécessité d’instaurer des mesures de conservation à grande échelle pour la forêt boréale qui s’étend à la grandeur du pays.

L’allocution d’ouverture de cette table ronde organisée par Canopée a été prononcée par M. François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental. Représentant l’un des plus gros acheteurs de produits forestiers au Canada, TC Transcontinental a joué un rôle de premier plan dans la promotion d’une solution « gagnant-gagnant » et constructive pour la forêt Broadback au Québec, qui constitue un joyau exceptionnel du paysage boréal.

Les grands acheteurs de produits forestiers qui, comme Hearst, Sprint, The Globe and Mail, Québecor et Time Inc. et de nombreux autres, ont participé à la table ronde jouent un rôle croissant dans le soutien de solutions visant à assurer l’avenir de nos forêts. Leur engagement actif a été essentiel à la réussite des négociations entourant l’Entente de la forêt du Grand ours en Colombie-Britannique. Ces mêmes acteurs ont également contribué à faire du Forest Stewardship Council (FSC) le système de certification en matière de gestion responsable des forêts le plus crédible. Les grands acheteurs ont engagé des discussions avec les gouvernements au Canada, en Amazonie, en Indonésie et ailleurs dans le monde pour encourager la mise en place de solutions durables sur le plan de la conservation.

Tout est désormais en place pour faire de la conservation de la forêt Broadback la prochaine grande réussite!

Le Grand conseil des Cris et les communautés de Premières Nations de la région partagent une vision commune de leur territoire dont fait partie le bassin versant de la rivière Broadback. Les Autochtones souhaitent la mise en place d’un réseau d’aires protégées totalisant 13 000 km2 – une superficie qui permettra d’assurer la pérennité de leur culture, de même qu’un avenir prometteur pour leurs jeunes. Lancé à l’unisson, leur appel visant à préserver leur mode de vie, à suivre les traces de leurs ancêtres, à soutenir la pêche, la chasse, la trappe et la cueillette de plantes sauvages, de même qu’à former un tout avec le monde naturel ne laisse personne d’indifférent.

Afin d’assurer la santé des écosystèmes forestiers et l’avenir des hardes de caribous menacés, les experts scientifiques recommandent eux aussi d’approuver les propositions d’aires protégées pour la forêt Broadback. Les études publiées au Québec et ailleurs au Canada démontrent que le caribou forestier évite les zones perturbées par l’humain et qu’il est surtout retrouvé dans les forêts qui n’ont pas été fragmentées ou exploitées.

Même les entreprises forestières locales sont favorables à une protection substantielle de la forêt Broadback, pour autant que les décisions se fondent sur les meilleures connaissances scientifiques et que les impacts économiques soient équitablement répartis parmi les parties prenantes de l’industrie.

Nul doute qu’un gouvernement a besoin de temps pour légiférer de grandes aires protégées.

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et son homologue Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, se trouvent devant une occasion unique. Les principales parties prenantes s’entendent et sont fin prêtes à appuyer une annonce publique. Il est maintenant temps d’agir!

Poser les bons gestes pour l’environnement constitue une sage décision d’affaires. Ces choix comportent des retombées positives et créent de la valeur ajoutée sur les marchés, sur le capital de marque, en plus de contribuer à attirer et à retenir des employés qui accordent une grande valeur à la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Poser les bons gestes pour l’environnement est également une bonne décision politique. Les provinces comme le Québec peuvent se démarquer en montrant la voie, et ainsi stimuler leur économie en augmentant la prédictibilité de l’approvisionnement en fibres, en plus d’aider les fabricants de produits forestiers à répondre à la demande croissante des marchés pour des produits durables. Par ailleurs, les gouvernements peuvent s’attirer la reconnaissance de la population lorsqu’ils adoptent des solutions cohérentes, significatives et novatrices.

Canopée offre son plein appui aux efforts visant à faire de la forêt Broadback un héritage pour les générations futures.

Get Canopy's Newsletter!

Receive the latest and greatest news about our work! Be the first to read Canopy's blog post on next-generation solutions and follow our team as they meet with forest products customers and purchasers across the globe.